Menu

du « Digital », oui, mais pas n’importe comment !

 

Le 6 septembre marque le lancement officiel de sa plateforme numérique d’apprentissage. Ce projet lancé déjà début 2018 résultait de l’énorme potentiel que constituent les outils numériques pour améliorer les dispositifs de formation. La pandémie de 2020 a renforcé notre élan pour développer les outils à distance, mais a également mis en lumière les limites et les travers du « tout numérique ».

Notre choix est d’opter pour une forme mixte d’apprentissage - ou « Blended learning » - qui mêle activités à distance (en groupe ou individuelles) avec des moments en présentiel. Cette alternance permet de bénéficier des meilleurs aspects de chaque modalité et de viser ainsi une efficacité optimale pour développer les compétences des apprenants. Une seule obsession nous a guidés tout au long du processus de construction de la plateforme : apporter une réelle plus-value aux participants et à leur apprentissage.

Le confinement nous a tous poussés à rejoindre une visioconférence ou assister à un cours en ligne. Ce « présentiel à distance » n’est pas un modèle d’une formation construite en « Blended learning », loin s’en faut. L’alternance de méthodes et de médias doit maintenir l’attention et la motivation des apprenants tout au long du processus. Pour y parvenir, il est nécessaire de scénariser précisément l’ensemble d’une formation mixte, un travail de fond exigeant et chronophage. Il demande notamment de la part du formateur une ouverture d’esprit et des capacités à se mettre à la place du participant pour anticiper ses réactions. Il est donc primordial d’élargir les compétences technopédagogiques des formateurs, volet capital du projet que nous avons entamé en mars 2021.

Les aspects développés ci-dessus permettent également d’immédiatement briser deux mythes : les formations mixtes ne sont ni moins coûteuses ni plus courtes. Les outils numériques constituent une palette d’outils puissants à la disposition du formateur pour diversifier et optimiser sa manière d’organiser son cours et offrent aux apprenants des possibilités d’organisation différentes. Mais apprendre reste un mécanisme complexe dont le CIP a fait sa spécialité depuis 30 ans.